Webmail Espace privé About
Home   Debian Addict Testing
Installation de Samba

Partage de fichiers avec Samba

Installation d’un partage de fichiers via Samba
vendredi 17 septembre 2004.
 

Aujourd’hui, il est courant de voir sur un même réseau des machines tournant sous GNU/Linux et d’autres sous MS Windows. Le problème du partage des fichiers arrive aussitôt avec de tels réseaux hétérogènes. Samba permet de résoudre efficacement et simplement cette problèmatique.

Cet article présente comment mettre en place un partage de fichiers via Samba. Néanmoins il n’aborde pas en détails toutes les possibilités de ce dernier qui sont très puissantes.

Partager ses fichiers

Pour partager ses fichiers, il faut tout d’abord installer samba. Utilisateur de la Debian, la commande est la suivante :

#apt-get install samba

Une fois installé, la Debian va proposer la configuration de samba. Un premier écran s’affiche pour donner des informations sur ce programme. Il faut passer cet écran en validant OK. Ensuite le programme de configuration demande s’il faut lancer samba comme un démon ou via inetd. Il faut choisir démons. Un écran d’information sur les mots de passe et le cryptage s’affiche, il suffit de le passer en validant OK. Un nouvel écran propose alors de créer le fichier /etc/samba/smbpasswd. Il faut répondre No.

Samba est maintenant installé, configuré et lancé. [1]

L’étape suivante consiste à configurer le partage des fichiers. Lors de l’installation, le fichier /etc/samba/smb.conf a été créé. Ce fichier permet de configurer le partage. Dans le cadre de cet article, la configuration se fera via un fichier vierge. Il faut donc renommer ce fichier :

#mv /etc/samba/smb.conf /etc/samba/smb.conf.old

Puis il faut créer un nouveau fichier /etc/samba/smb.conf contenant ces informations :

[global]
server string = Vampire
workgroup = Workgroup
netbios name = Vampire
public = yes
encrypt passwords = true

[projects]
path = /home/zero/projects
read only = no
writeable = yes
valid users = zero
comment = all_my_projects

Ce fichier se décompose en deux parties :
- La section générale appelée : global
- Et la section de partage qui dans l’exemple s’appelle : projects

La première section permet de paramétrer le partage de votre machine avec Samba :
- server string : prend pour valeur le nom qui identifiera votre machine.
- workgroup : donne le nom du groupe dans lequel se trouvera votre machine. La notion de groupe permet de regrouper et/ou faire un classement des machines sur un réseau.
- netbois name : contient le nom Netbios sous lequel sera identifiée votre machine.
- public : indique si le partage est publique (yes) ou privé (no).
- encrypt passwords : indique s’il faut utiliser le cryptage des mots de passe.

La seconde section permet quant à elle de définir le partage d’un répertoire sur Samba :
- [projects] : désigne le nom sous lequel sera accessible ce partage.
- path : indique le répertoire à partager.
- read only : indique si le partage est accessible seulement en lecture seule.
- writeable : indique si les utilisateurs peuvent écrire sur le partage.
- valid users : donne la liste des utilisateurs qui auront accès à ce partage.
- comments : permet d’afficher une description du partage. Cela permet aux utilisateurs d’avoir des indications sur le contenu d’un partage quand ils explorent l’ensemble des partages de fichiers.

Pour que Samba prenne en compte cette nouvelle configuration, il est nécessaire de redémarrer Samba avec la commande :

#/etc/init.d/samba restart

Votre partage est prêt. Mais il faut encore ajouter l’utilisateur zero dans la liste des utilisateurs Samba. En effet dans le fichier de configuration, la ligne valid users = zero authorise uniquement l’utilisateur zero à se connecter au partage projects. Pour cela il faut utiliser la commande :

#smbpasswd -a zero

Le programme smbpassword demande alors le mot de passe de l’utilisateur. Il faut saisir un mot de passe propre à Samba. Et cette fois, le partage de fichiers est enfin prêt !!

Il est nécessaire de vérifier que le partage fonctionne bien. L’article ne traite pas de l’accès au partage de fichiers sous un système MS Windows, mais arrivé à cette étape il est très facile de vérifier que le partage est bien accessible sur ce type de système. En revanche la suite de l’article explique comment accéder au partage de fichiers à partir de votre Debian.

Accéder aux fichiers partagés

Pour accéder au partage de fichiers sous Samba, il existe deux méthodes :
- le client Samba : rapide, mais peu pratique.
- le montage du partage comme un système de fichier : nécessite un paramétrage, mais très agréable à l’utilisation.

Client Samba

Avant de décrire comment utiliser le client Samba, il faut bien sûr l’installer avec la commande suivante :

#apt-get install smbclient

Ensuite il suffit de tester l’accès au partage avec la commande suivante :

$smbclient //127.0.0.1/projects -U zero

Le mot de passe de l’utilisateur zero est demandé. Il faut le saisir. Si tout c’est correctement déroulé, un prompt doit s’afficher. Il est alors possible de lancer la commande ls pour lister tous les fichiers qui se trouvent dans le partage projects.

Il faut taper la commande quit pour se déconnecter et quitter le client Samba.

Monter un partage

La méthode précédente ne se révèle pas très pratique à l’usage. Néanmoins il existe une méthode plus "attrayante" pour accéder aux partages Samba : le montage de répertoires distants. En effet Samba permet de monter un partage de fichiers comme un répertoire sur l’arborescence du système.

Dans un premier temps il faut installer le paquet smbfs avec cette merveilleuse commande :

#apt-get install smbfs

Ensuite il faut créer le répertoire dans lequel va être monté le partage Samba :

$mkdir ~/partages/shared_projects

Enfin, il ne reste plus qu’à monter le partage avec la commande :

$smbmount //127.0.0.1/projects ~/partages/shared_projects -o username=zero

Le programme demande alors de saisir le mot de passe de l’utilisateur zero. Une fois le mot de passe saisi, le partage de fichiers est accessible !! Il est possible de vérifier le bon déroulement de la manipulation avec la commande :

$ls ~/partages/shared_projects

Cette commande doit afficher le contenu du partage de fichiers nommé projects.

Pour démonter le partage de fichiers Samba, il faut utiliser la commande :

$smbumount ~/partages/shared_projects

Cette méthode se révèle beaucoup plus simple pour explorer les partages. Par contre la connexion au partage peut être assez fastidieuse. Puisqu’il faut se reconnecter à chaque redémarrage de la machine, passer en root si votre utilisateur n’appartient pas au groupe disk, ... Une dernière amélioration est possible afin de simplifier l’accès aux partages de fichiers.

Pour cela, il faut utiliser le fichier de configuration du montage de système de fichier : /etc/fstab. Il faut ajouter la ligne suivante :

//127.0.0.1/projects /home/zero/partages/shared_projects smbfs password=top_secret,username=zero 0 0

 [2]

Maintenant le partage sera monté à chaque démarrage de la machine. Si la machine distante qui partage les fichiers n’est pas accessible au moment du démarrage de la machine, les fichiers partagés ne sont bien évidemment pas accessibles. Néanmoins si la machine distante devient accessible il sera possible de faire un :

#mount ~/partages/shared_projects

Et les fichiers partagés seront alors accessibles.

Le mot de la fin

L’exemple concret décrit dans cet article, n’a aucun intérêt. En effet il décrit comment accéder aux fichiers partagés par cette même machine. Le but de l’article est d’expliquer comment partager des fichiers et comment accéder aux fichiers partagés. Avec les notions de bases décrites ci-dessus, il est facile de partager les données entre différentes machines (et dans un milieu hétérogène).

[1] Il est possible dès à présent de lancer, arrêter ou redémarrer samba via les commandes suivantes :
- #/etc/init.d/samba start
- #/etc/init.d/samba stop
- #/etc/init.d/samba restart

[2]
- Il faut remplacer top_secret par le mot de passe de l’utilisateur zero sur Samba.
- Il faut noter que le mot de passe est écrit en clair dans le fichier /etc/fstab. :-/
- Cette ligne ne doit pas contenir de retour à la ligne. Elle doit tenir sur une seule ligne.
- Il faut remplacer le 1000 par les UID et GID correspondant.


Signatures: 0
Date Nom Message

Forum

Vous pouvez participer à la vie de ce site et proposer vos propres articles en vous inscrivant ci-dessous. Vous recevrez immédiatement un email vous indiquant vos codes d'accès à l'espace privé du site.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Des mêmes auteurs


Parse error: syntax error, unexpected $end, expecting ')' in /home/gwhere/www/debianaddict/stats/var/last.php on line 803